U-V-W

La Petite fille et le monde secret

Unknown 358

Kirsten habite à Copenhague et elle est mère d’un jeune garçon, quand elle décide de revoir sa grand-mère, peut-être pour la dernière fois, tout au nord de la Norvège. Une façon de reconstituer un arbre généalogique disparate et de remonter dans ses souvenirs, elle qui a vécu en Laponie jusqu’à l’âge de sept ans, avant que Knut, son père, parte avec elle et Grethe, sa nouvelle belle-mère, au Danemark. Kirsten s’appelait autrefois Risten. Durant ses premières années, elle fut proche de sa grand-mère maternelle, qui la berçait des prêches du prédicateur suédois Lars Levi Læstadius (1800-1861). « Voyant sa grand-mère l’observer, Risten s’empressa d’aller chercher la Bible et monta sur ses genoux. Ensemble, elles se plongèrent dans les textes de Læstadius tout en se balançant. » La Petite fille et le monde secretmène le lecteur dans le monde same, pas celui des clichés, celui d’aujourd’hui, souvent fermé, en opposition avec la société danoise consumériste. D’antédiluviennes croyances continuent de faire frémir certains Same, tandis que d’autres ne cessent d’attiser la mémoire de Læstadius. Le monde moderne a pourtant pénétré la culture same, plus autant dépendante du renne qu’elle le fut naguère. Au Danemark, Kirsten/Risten s’éprend de son frère adoptif, originaire du Vietnam. Les cultures se mélangent, pour le meilleur ou pour le pire. Maren Uthaug (née en 1972 d’une mère norvégienne et d’un père same) est connue au Danemark comme illustratrice et auteure de BD. Sans doute ce roman surprenant et touchant, avec plusieurs niveaux de lecture possibles, contient-il une part d’autobiographie.

 

* Maren Uthaug, La Petite fille et le monde secret(Og sådan blev det, 2013), trad. Jean-Baptiste Coursaud, Actes sud, 2017