Créer un site internet

Essais

Comment voyager dans le Grand Nord quand on est...

Katia Astafieff (née en 1975 en Lorraine) aime à voyager seule. « Petite, blonde et aventureuse », comme l’indique le titre de son ouvrage, elle se rend en Laponie au cours de différents voyages, à divers moments de l’année. Évitant les hôtels de luxe et les destinations touristiques, elle tente de faire la connaissance des « gens du cru ». « Je voulais découvrir le Nord, le vrai, celui qui glace le sang comme un polar nordique, avec ses soleils insaisissables qui tantôt ne se couchent pas, tantôt refusent de montrer le bout de leur nez pendant des semaines. (…) Aller au-delà du cercle polaire et toucher un tout petit bout de ce Nord. » Jamais avare d’anecdotes sur cette région à cheval sur quatre pays (Norvège, Finlande, Suède et Russie, donc), Katia Astafieff nous donne ici quasiment la version off, ou la version longue, du Guide du Routard. Elle accomplit son voyage en plusieurs fois : la presqu’île de Kola, côté russe, la Finlande, la Norvège. Pas la Suède. Ses rencontres sont multiples : des Sames et des habitants d’aujourd’hui de la Laponie, parfois venus de très loin. Complément de voyage pour les amoureux de cette région, ce livre gentillet montre une Laponie bien malmenée et sous le joug de risques écologiques majeurs. (Attention, page 109 : le mouvement de Lars Levi Læstadius n’est pas né « au milieu du XIVe siècle » mais bien plus tard, au milieu du XIXe...!)

 

* Katia Astafieff, Comment voyager dans le Grand Nord quand on est petite, blonde et aventureuse, Éditions du Trésor, 2020