À noter 2018

+ Mort, ce 28 avril 2018, à Oslo, de Hariton Pushwanger (pseudonyme de Terje Brofos, né le 24 mai 1940 à Oslo), d’un cancer du poumon. Dessinateur reconnu et chantre du pop art, l’auteur de Soft City avait ouvert une galerie d’art au cœur de la capitale norvégienne.

+ Suite aux scandales qui la frappent, l’Académie suédoise annonce qu’elle ne décernera pas le Prix Nobel de Littérature en 2018.

+ « Comment l’Islande est devenue violette : Introduit après la guerre pour favoriser la régénération des sols islandais, le lupin d’Alaska a littéralement envahi le paysage de l’île volcanique. Au point que ses habitants se divisent aujourd’hui entre pro et anti-lupin. » (Egill Bjarnason, in Hakai Magazine, Victoria, Canada, repris in Courrier international n°1433 du 19 au 2 avril 2018)

 

+ Après trente-cinq années d’absence, le groupe Abba (Agnetha Fältskog, Anni-Frid Lyngstad, Björn Ulvaeus et Benny Andersson) se reforme. Dommage pour les mélomanes, qui apprécient Benny Andersson (cf. Benny Anderssons Orkester) hors de cet usine à soupe qu’est le groupe disco suédois.

 

« Il faudrait consacrer une bien plus grande attention à la culture et à l’art, car ils nous incitent à ressentir plus de respect et de responsabilité vis-à-vis de nous mêmes et des autres. (…) En réduisant l’importance de la culture au quotidien, nous nous appauvrissons dans de nombreux domaines. » (Interview de l’écrivain suédois Ulf Peter Hallberg, in IQ, Lituanie, du 2 février 2018, cité in Courrier international n°1430 du 29 mars au 4 avril 2018.)

 

L’Académie suédoise, cette institution fondée en 1793 qui attribue chaque année le Prix Nobel de littérature, est en pleine tourmente. Démission de Sara Darius, sa secrétaire perpétuelle depuis 2015, et de la poétesse Katarina Frostenson (on trouve quelques titres d’elle en français), dont le mari, le Français Jean-Claude Arnault (donné parfois comme le « dix-neuvième membre de l’Académie »), a été accusé de violences sexuelles sur de nombreuses femmes. L’Académie aurait, de plus, financé directement le Forum, lieu qu’il possède et où se pavanait l’intelligentsia culturelle suédoise.

 

+ Deux pages pour le photographe norvégien Espen Rasmussen (né en 1976) dans Courrier international

n°1425 (22 au 28 février 2018). Espen Rasmussen a réalisé une série intitulée « Colère blanche » sur « l’extrême droite en Occident », notamment aux États-Unis. Cela fait froid dans le dos.

 

+ Bouquiniste à Bruxelles (Ixelles) à l’enseigne de La Borgne agasse depuis les années 1980, Jean-Pierre Canon est mort en ce début d’année, à l’âge de 76 ans : amoureux des livres, esprit impertinent, bouffeur de curés et fumeur de petits cigares... Son lien avec la littérature des Pays nordique ? Aucun, si ce n’est que c’est chez lui que nous avons trouvé quantité d’ouvrages épuisés ou rares (et notamment tous ces romans publiés en Belgique par La Sixaine et d’autres éditeurs au milieu du siècle précédent) d’auteurs islandais, suédois ou norvégiens... Nous perdons un ami proche.

+ « Sommes-nous devenus Suédois ? » interroge Gytis Kapsevicius dans le semestriel lituanien IQ Intelligent (repris par Courrier international n°1422, du 1er au 7 février 2018). « L’image des pays nordiques est positive en Lituanie, et ce dans tous les domaines, du monde des affaires à celui du cinéma. » Mais la corruption des élites est importante et historiquement, la Lituanie a toujours été tournée vers l’Est. Rappelons que si l’Estonie et la Finlande présentent des similitudes (à commencer par la langue), il n’en va guère de même entre la Lituanie et la Lettonie et les Pays nordiques.

 

+ « Au Danemark, le pari de la réintégration », titre le quotidien flamand De Standaard (10 novembre 2017). Dernier épisode d’une enquête sur la réintégration ou non des combattants djihadistes partis en Syrie, cet article s’attarde sur l’expérience menée à Århus, qui semble jusqu’à présent plutôt positive (in Courrier international n°1422, du 1er au 7 février 2018). « Ces dernières années, une vingtaine de combattants syriens sont rentrés à Aarhus. À leur retour, loin de les punir, l’État leur tend la main. Ils reçoivent des soins médicaux et un accompagnement psychologique, on les aide à trouver un logement et un travail. (…) Mais pour autant, les extrémistes n’échappent pas à la justice. »

+ À Angoulême, Jérémie Moreau remporte le Fauve d’or avec La Saga de Grimr (Delcourt, 2017). Rappelons le bien que nous disions sur ce site de cette bande dessinée prenant l’Islande du XVIIIe siècle pour cadre.

+ Janvier 2018. La Norvège est le premier pays nordique à interdire toute production de fourrure. Rappelons que le Danemark est le premier producteur de fourrure de vison au monde et la Finlande, celui de renard. En Norvège, 250 fermes à fourrure exploitant 610 000 visons et 150 000 renards devraient être fermées d’ici à 2025. Vive les petites bêtes !